Aller au contenu

S1.Episode 2 – Constellations et mythes : Les étoiles racontent des histoires

Bienvenue sur notre blog Caroline LYHOR, où nous explorons les liens profonds entre les mythes antiques et les constellations. Dans le deuxième épisode de notre série Les mythes grecs et leurs influences sur l’astrologie, nous découvrons comment les mythes grecs ont donné leur nom aux constellations et comment ces configurations célestes continuent d’influencer notre vision de l’astrologie.

Les Grecs anciens voyaient les constellations non seulement comme des groupes d’étoiles mais comme des symboles porteurs des histoires de leurs dieux et héros. Ces configurations célestes servent de rappels des exploits, des tragédies et des leçons de la mythologie.

Exemples de constellations et leurs histoires mythologiques :

  • Andromède – La jeune princesse éthiopienne attachée à un rocher comme sacrifice à un monstre marin, sauvée par Persée.
  • Orion – Le grand chasseur, placé dans le ciel par Zeus, souvent représenté en train de poursuivre les Pléiades.
  • Cassiopée – La reine vaniteuse, punie pour sa vantardise en étant placée dans le ciel dans une position où elle est parfois tête en bas.

Les constellations ont aussi joué un rôle crucial dans l’évolution de l’astrologie, où elles sont associées à des traits de caractère et à des présages. Chaque constellation raconte une histoire qui peut influencer la lecture des signes astrologiques et des prédictions célestes.

Exemple :

La constellation du Lion est associée au Néméen Lion tué par Héraclès (Hercule) dans ses fameux douze travaux. En astrologie, le Lion est vu comme un signe de force, de bravoure et de royauté.

Dans notre épisode, nous nous référons également aux Phénomènes d’Aratos de Soles, un poème qui décrit les constellations et leurs origines mythologiques. Ce texte, écrit au 3ème siècle avant J.-C., est une œuvre majeure de la littérature astronomique antique. Aratos y décrit les mouvements des étoiles et des constellations avec une précision poétique, reliant chaque configuration céleste à des histoires mythologiques profondément enracinées dans la culture grecque.

Le poème commence par une invocation à Zeus et se poursuit par une description détaillée du ciel nocturne, des constellations et des phénomènes météorologiques. Aratos utilise une langue riche et imagée pour rendre les étoiles vivantes, leur attribuant des personnalités et des récits qui captivent l’imagination.

Extrait :

Éclatant parmi eux, Orion marche avec ses brillantes étoiles.

Les Phénomènes, Aratos de Soles

En complément de notre exploration des mythes et des constellations, nous vous présentons également une création artistique contemporaine : le tableau « Rayonnement intérieur ». Inspirée par Les Phénomènes d’Aratos de Soles, cette peinture abstraite capture la magnificence du ciel nocturne et le mouvement perpétuel des étoiles. Les formes circulaires et les éclats de lumière dorée symbolisent le rayonnement des constellations, tandis que les nuances de bleu et de blanc évoquent la profondeur infinie du cosmos.

Tout comme Aratos relie les étoiles aux récits mythologiques, Rayonnement intérieur invite à une exploration introspective, où chaque éclat de lumière est une réflexion de notre propre lumière intérieure. Cette œuvre célèbre la connexion entre l’univers céleste et notre propre voyage intérieur, transformant les récits anciens en une source d’inspiration contemporaine.

À travers cet épisode, nous espérons que vous avez apprécié d’explorer comment les histoires des dieux, des déesses, et des héros grecs ont façonné les constellations que nous connaissons aujourd’hui. Ces mythes, gravés dans les étoiles, continuent d’illuminer nos nuits et enrichissent notre compréhension de l’astrologie.

N’oubliez pas de suivre notre série pour découvrir d’autres fascinantes connexions entre les textes anciens et les croyances astrologiques modernes.

Retrouvez le texte Les phénomènes d’Aratos de Soles téléchargeable en intégralité sur la page Membres Premium et écoutez le podcast sur la page Podcast.

Laisser un commentaire